En 2015, le télescope Kepler découvre KIC 8462852, une étoile aux propriétés similaires à celles retrouvées pour notre bon vieux Soleil. Le problème avec KIC machin (qu’on va appeler Georges, pour faire plus simple) c’est que son intensité lumineuse baisse fortement et périodiquement.

Rien de bien impressionnant, me direz-vous?

Pour resituer un peu le contexte, il existe plusieurs méthodes pour détecter une exoplanète, mais la plus connue et la plus fiable de toutes reste la méthode du « transit ». Lorsque cette dernière va passer devant son étoile, l’intensité lumineuse de celle-ci va diminuer. Logique, et imparable. Mais cette baisse d’intensité est de quelques % quand il s’agit de très grosses planètes…

methode_de_detection_par_transit
Un schéma sera toujours plus clair.

En 2015 donc, Georges fait beaucoup parler de lui. En effet, lorsque Kepler braque son grand objectif sur lui, il détecte d’un coup de très grandes variations d’intensité lumineuse, allant parfois jusqu’à 20%! Si les plus grosses planètes ne font baisser la luminosité que de quelques pourcents, quel peut-être l’origine de cette baisse de 20% en intensité lumineuse de Georges?

Conclusion de l’époque : une giga-infrastructure d’origine extraterrestre. Elle porte un nom: la sphère de Dyson. En gros, pour obtenir l’énergie d’une étoile sans en perdre la moindre miette, on construit une sphère de panneaux solaires autour de l’étoile et on mange tout. Seules les espèces les plus évoluées seraient capables de construire ce genre de machin. Mais l’article de Wikipédia en parlera mieux. En plus cette théorie serait une nouvelle explication au paradoxe de Fermi (tmtc). Un peu léger tout ça…

Pourquoi en parler aujourd’hui?

Aujourd’hui, un nouvel article scientifique publié dans The Astrophysical Journal fait parler de lui et de Georges. En effet, sans arriver à expliquer ces brusques variations d’intensités lumineuses de Georges, Benjamin Montet et Joshua Simon, les deux auteurs de l’articles, montrent que son intensité diminue au fur et à mesure du temps… Georges a perdu entre 2 et 3% de son intensité lumineuse en 4 ans. Phénomène impressionnant puisque aucune autre étoile (sur les 500 étudiées par Kepler) n’a connu une telle variation (la variation maximum constatée par Kepler pour une autre étoile a été de l’ordre de 0,35%).

Et vous savez quoi ? A part quelques théories hasardeuses (collisions de planètes, explosions de comètes), personne ne peut expliquer (encore) un tel phénomène.

Sommes-nous face à une étoile qui se meurt et qui perd les pédales? Ou sommes-nous devant l’aspiration de l’énergie de Georges par des extraterrestres mal intentionnés? Vos avis sont les bienvenus! 😀

 

giphy-2

2 Commentaires

  1. Georges est doux, Georges est frais mais Georges n’est pas très pratique !
    Il n’y avait pas un truc avec les trous noirs qui « aspirent » la lumière ?
    Mais est-ce que c’est en orbite autour d’une étoile un trou noir ?
    Soit je viens de résoudre un mystère scientifique soit j’ai dis une énorme connerie (pour voter, tapez 1 ou 2) (moi je tape 2 perso).

  2. Disons que la nature d’un trou noir, c’est d’être hyper dense, hyper massif et donc, hyper attractif. Tellement il se croit sur SpaceTinder qu’il ne laisse pas les photons s’échapper de son entourage.

    Du coup, je crois, sans être à 100% certain, que seuls des trous noirs peuvent graviter autours d’autres trous noirs. Sinon, c’est le reste qui tourne autour d’un trou noir. Notre Georges, sans le savoir, doit graviter autour d’un trou noir, mais très éloigné.

    Par exemple, nous, on gravite autour du soleil, dans un système. Notre système gravite dans notre galaxie, et l’ensemble des systèmes de notre galaxie gravite autour d’un trou noir. https://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_lact%C3%A9e#Le_centre_galactique

    Donc, en théorie, impossible qu’un trou noir puisse graviter autour d’une étoile qui elle, laisse échapper les photons (et tant mieux pour nous).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.